Médicaments diabète type 2 : quels sont les médicaments qui marchent ?

Lorsque l’organisme humain n’est plus capable à lui seul de réguler la glycémie, il est alors indispensable aux individus atteints de recourir aux traitements médicaux. Aujourd’hui, une large gamme de médicaments concernant le diabète de type 2 est disponible. Dans cet article, on va vous citer quelques traitements médicaux qui vous seront utiles contre cette maladie si courante.

Médicaments diabète type 2 : quels sont les médicaments qui marchent ?

Médicaments diabète type 2 : traitements qui améliorent la sensibilité à l’insuline

Cette famille de médicaments diminue la résistance des cellules à l’insuline et les rend plus sensibles à cette hormone.

  • La metformine (appartient à la famille des biguanides)

Ce médicament est considéré comme l’antidiabétique le plus efficace pour réduire l’hyperglycémie. La metformine appartient à la famille des biguanides. Elle se commercialise sous forme de glucophage, stagid et ses génériques. Sa substance active est le chlorhydrate de metformine. C’est un normoglycémiant qui améliore la sensibilité des muscles et des tissus adipeux  à l’insuline et ce par deux types d’action :

  • le premier : l’augmentation de l’utilisation périphérique du glucose ;
  • Le deuxième : la diminution de la production hépatique de glucose.

Pour le deuxième type,  des recherches scientifiques françaises ont mis en lumière le principe d’action de ce médicament. En effet, cette action repose sur un mécanisme énergétique : la metformine modifie le fonctionnement des mitochondries et pas conséquent ces dernières  diminuent leur production d’ATP. Le foie étant consommateur d’énergie (ATP), il diminue par conséquent sa production de glucose.  

  • Les glitazones (ou thiazolidinediones)

Ce sont des antidiabétiques oraux. Leurs substances actives sont : la troglitazone, la roziglitazone et la pioglitazone. Ils ont  un effet anti-hyperglycémiant. Ces médicaments ont un nouveau mécanisme d’action qui repose sur :

  • l’inhibition de la sécrétion de la résistine (protéine responsable de la résistance tissulaire à l’insuline) ;
  •  l’activation des récepteurs PPAR des tissus adipeux, et par conséquent la diminution de la résistance  à l’insuline ;
  •  leur effet sur la  restauration du transport du glucose dans les tissus musculaires et adipeux.

​Lisez aussi : Diabète de type 2 : les différents types de traitement recommandés !

Les glitazones peuvent engendrer quelques effets indésirables comme une prise de poids.

Médicaments diabète type 2 : traitements qui stimulent la production de l’insuline

Médicaments diabète type 2 : traitements qui stimulent la production de l’insuline

  • Les sulfamides hypoglycémiants

Les sulfamides hypoglycémiants sont des antidiabétiques oraux. Ils se présentent sous différentes molécules : glimépiride, gliclazide, glipizide. Ils s’administrent entre une et trois fois par jour selon les molécules. Leur mécanisme d’action  agit en stimulant  la sécrétion de l’insuline par les cellules bêta du pancréas.

Les sulfamides ont deux types d’effets indésirables :

  • risque d’hypoglycémie,
  • prise de poids.

Voici quelques conseils en cas d’hypoglycémie :

  • avoir du sucre sur soi, pour le prendre en cas de malaise ;
  • respecter les habitudes alimentaires et ne pas sauter les repas ;
  • ne pas abuser des boissons alcoolisées. 
     
  • Les glinides

Ce sont des médicaments antidiabétiques qui s’administrent par voie orale. Ils stimulent les cellules bêta du pancréas à la production de l’insuline, indépendamment d’une hyperglycémie. En France, ils sont commercialisés sous forme de répaglinide. La prise de ce médicament se fait avant le repas. Il agit dans le premier quart d’heure après l’absorption.

  • Les substances qui agissent par le biais des incrétines

Lors du passage des aliments dans l’intestin, ce dernier produit naturellement deux hormones incrétines qui sont le GLP1 et le GIP. Ces deux hormones favorisent la sécrétion de l’insuline et exercent un effet trophique sur les cellules bêta du pancréas. L’action du GLP1 est très courte dans le temps vu qu’il est dégradé par une enzyme ubiquitaire (DPP-IV). Pour contourner ce problème, l’industrie pharmaceutique a développé les deux types de médicaments suivants :

  • Les mimétiques du GLP1  résistant à l’action de la DPP-IV et qui régulent la glycémie. Ils sont représentés par  « l’exénatide ».
  • Les gliptines :  c’est une classe médicamenteuse approuvée, elles jouent  ainsi le rôle d’inhibiteur de la DPP-IV.

Médicaments diabète type 2 : traitements qui réduisent l’absorption des sucres

Médicaments diabète type 2 : traitements qui réduisent l’absorption des sucres

  • Les inhibiteurs de l’alpha-glucosidase

Comme son nom l’indique, cette classe pharmaceutique inhibe d’une façon compétitive les alpha-glucosidases intestinales. Ils sont représentés par le Glucor et le Diastabol. Ces médicaments empêchent le dernier stade de la digestion des sucres dans l’intestin  et le glucose passe plus lentement dans le sang. Ile doivent être pris au début de chaque repas. Comme tous les traitements, ces inhibiteurs ont des effets secondaires comme :

  • un ballonnement,
  • une diarrhée.

​Voir aussi : Recettes pour diabétique type 2 : que manger pendant une semaine ?

 Médicaments diabète type 2 : traitements qui favorisent l’élimination des sucres
  • Les inhibiteurs du co-transporteur Na-glucose type 2

 Il s’agit des inhibiteurs  du sodium glucose type 2. C’est une nouvelle classe pharmaceutique commercialisée depuis 2015. Ces inhibiteurs agissent  par la réduction de la glycémie dans le sang,  tout en augmentant le taux de sucre dans l’urine. La prise de ce médicament se fait par voie orale en une prise unique. Les SGLT2  n’induisent pas une hypoglycémie mais ils peuvent engendrer une baisse de la pression artérielle, une légère augmentation du cholestérol, une déplétion volumique et des infections des voies urinaires. 

Médicaments diabète type 2 : traitements sous forme d’association d’antidiabétiques oraux

Pour plus d’efficacité, parfois la stratégie médicamenteuse doit combiner deux traitements ou plus et ce selon  les besoins  de la personne diabétique. En effet, il existe  plusieurs  associations d’antidiabétiques oraux comme :

  • Velmetia,
  • Eucreas,
  • Janumet.

Médicaments diabète type 2 : traitement par injection d’insuline

Médicaments diabète type 2 : traitement par injection d’insuline
L’insuline est une hormone secrétée par les cellules bêta du pancréas. Son rôle principal est la régulation du taux de sucre dans le sang. Lorsque le pancréas n’est plus capable de fonctionner d’une façon autonome, alors le recours à l’injection de cette hormone devient nécessaire. L’administration de l’insuline se fait selon les besoins de la personne diabétique, elle s’injecte à faible dose entre les repas et à forte dose à chaque repas. 

Médicaments diabète type 2 : peuvent-ils être remplacés par la phytothérapie ?

Les personnes âgées peuvent diminuer leur glycémie grâce à la phytothérapie, sans utiliser de médicaments.

  • Le gingembre : cette plante accroît considérablement la sensibilité à l’insuline.
  • Le curcuma : inverse la résistance des cellules à l’insuline.
  • La cannelle : réduit la résistance à l’insuline et normalise le taux de sucre sanguin.
  • La nigelle : diminue la glycémie et booste l’utilisation de l’hormone hypoglycémiante.

Médicaments diabète type 2 : comment les remplacer par des solutions naturelles ?

Un médicament pour le diabète type 2 peut réguler le taux de glucose sanguin, mais que pensez-vous des solutions naturelles qui offrent des résultats durables ?

On vous présente deux procédés qui vous donnent la chance d’inverser votre diabète et ne plus utiliser de médicaments diabète type 2.

Destructeur de diabète : cliquez ici pour stopper votre souffrance !

Maîtrisez votre diabète : je découvre le traitement et j’inverse mon diabète !

Les études et les essais cliniques ont validé la capacité des deux traitements mentionnés ci-dessus d’inverser le diabète type 2. Ils vous offrent des méthodes extraordinaires de traitement issues seulement de la nature. Alors n’hésitez pas à tenter votre chance, essayez-les dès maintenant !

VOIR ÉGALEMENT

Terrine aux fruits exotiques

Recettes pour diabétique et cholestérol : que faut-il manger ?

Le diabète gagne de plus en plus de terrain un peu partout dans le monde. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.