Manque de sérotonine : 11 symptômes qui mènent à la dépression !

La sérotonine est messager chimique connu comme étant la substance du bonheur car il déclenche une sensation de bien-être. Au-delà de l’aspect émotionnel, ce neurotransmetteur a un rôle important dans le cerveau puisqu'il participe à la transmission de messages d’une zone du cerveau à une autre. Un manque de sérotonine n’est pas anodin puisqu’elle participe au bon fonctionnement du corps et de l’esprit. Elle est aussi indispensable à la santé osseuse, la régénération hépatique et la division cellulaire. La plupart des cellules du corps sont directement ou indirectement influencées par la sérotonine.  Elle impacte aussi les cellules cérébrales qui régulent la fonction et le désir sexuel, le rêve, l’appétit, la mémoire, la température, l’apprentissage, etc. Un manque de sérotonine peut influencer le moral au point d’entraîner une dépression. Cette insuffisance en sérotonine peut engendrer plusieurs effets nocifs sur votre santé dont en voici quelques-uns.

Manque de sérotonine : faites attention à ces 11 symptômes qui mènent à la dépression !

Manque de sérotonine : cela cause des problèmes digestifs.

Un manque de sérotonine est la cause d’une faible ou d’une absence de péristase. Ce terme renvoie aux contractions qui se produisent dans votre tractus digestif dont le but est d’assurer le transport des liquides et des aliments via le système digestif. Une carence en sérotonine entraîne une production faible de calcium. Celle-ci peut provoquer le relâchement des muscles digestifs. Ces derniers ne se contractent plus, occasionnant une digestion plus lente ou plus lourde.

Manque de sérotonine : possède-t-il un lien avec le syndrome du côlon irritable ?

95% de la sérotonine produite par le corps est emmagasinée dans les intestins. Un manque de sérotonine peut alors avoir des impacts importants lorsqu’il s’agit du fonctionnement de ces organes. Les épisodes de constipation sont assez fréquents lorsque vous souffrez d’une carence en sérotonine. Aussi, la détérioration des muscles du système digestif provoquée par un faible taux de sérotonine vous expose au syndrome du côlon irritable. Si ces troubles apparaissent et persistent, il est conseillé de vous rapprocher d’un médecin pour des analyses de sang approfondies afin de déterminer si leur origine est une baisse du taux de sérotonine dans l’organisme.

Manque de sérotonine : cela peut causer un affaiblissement du système immunitaire.

Un manque de sérotonine peut amener votre organisme à être plus facilement sujet à des infections et des maladies fréquentes telles que le rhume. Vous pouvez aussi subir une baisse d’énergie souvent caractérisée par une fatigue chronique. Cette fatigue extrême peut être liée à de nombreuses affections, mais il reste important de chercher si une baisse de sérotonine ne serait pas à la base de ces fréquentes maladies. Un faible niveau de sérotonine fragilise souvent la réponse immunitaire. En conséquence, votre organisme n’est plus bien protégé contre les maladies.

Le manque de sérotonine est à la base des altérations de l’horloge biologique.

Un manque de sérotonine peut de manière radicale modifier votre rythme circadien. De manière générale, les gens qui souffrent de cette carence ont des envies de dormir davantage le jour que durant la nuit. La modification du rythme circadien est due à un niveau faible de mélatonine, laquelle joue le rôle de régulateur dans vos cycles sommeil/veille. Une insuffisance en sérotonine peut engendrer un taux bas de mélatonine. Ces altérations sont souvent les conséquences d’un état dépressif. Notez que les dépressions endogènes sont très souvent liées à une insuffisance en sérotonine.

L’anxiété, une indication d’un manque de sérotonine.

L’anxiété, une indication d’un manque de sérotonine.
Votre organisme compte quatorze différents récepteurs du neurotransmetteur sérotonine, le récepteur 5-HT1A étant le plus important. Si à un moment donné, pour une raison ou pour une autre, ce récepteur ne fonctionne plus normalement, la personne affectée devient alors plus susceptible, anxieuse, nerveuse ou préoccupée. Il a été prouvé que les gens qui souffrent d’anxiété libèrent de faibles quantités de sérotonine dans les parties du cerveau qui commandent les impulsions et contrôlent les émotions. Il faut noter que d’autres neurotransmetteurs tels que la dopamine, l’acide gamma-aminobutyrique ou même l’épinéphrine ont aussi un impact sur les problèmes d’anxiété.

Voir aussi : Manque de dopamine : 11 façons pour le combattre rapidement !

La migraine, conséquence d’un manque de sérotonine.

La carence en sérotonine joue un rôle important dans l’apparition des céphalées. Le développement de ces migraines a, dans la plupart des cas, pour origine une insuffisance en tryptophane. Le tryptophane régule la production de la sérotonine, étant son précurseur. Les migraines sont causées par un dysfonctionnement des noyaux du raphé dans le cerveau. Cette partie du cerveau contient des neurones ayant pour neurotransmetteur la sérotonine. Une baisse du taux de cette substance chimique cause une vasodilatation au niveau des noyaux du raphé, ce qui cause des migraines.

Manque de sérotonine : cela peut se traduire par des troubles de la mémoire.

Des difficultés d’attention, de la fatigue, un manque de concentration, la difficulté à retenir certaines informations sont autant de symptômes qui peuvent être liés à un manque de sérotonine. Ces troubles sont rencontrés le plus souvent chez des personnes souffrant de dépression. La faible teneur en sérotonine ne permet pas au cerveau de transmettre rapidement et fidèlement les informations qu’il reçoit, d’où l’apparition de ces symptômes. Cette perte de mémoire est très souvent liée à des troubles du sommeil, preuve d’un dysfonctionnement du cerveau.

Une détérioration des fonctions cognitives, signe d’un manque de sérotonine.

La sérotonine est une substance chimique très importante dans le maintien d’une fonction cognitive normale. Des études menées sur ce neurotransmetteur ont montré que sa présence à un niveau adéquat dans l’organisme améliore la capacité cognitive d’un individu. Lorsque le taux de sérotonine dans votre corps est suffisant, cela peut aider à compenser des fonctions cognitives limitées. 

Manque de sérotonine et changements dans la libido.

La  sérotonine a de nombreuses propriétés. Elle a une influence sur la libido. De faibles quantités de sérotonine dans l’organisme sont liées directement à une envie plus grande d’avoir des rapports sexuels. Cependant, bien que cette envie soit grande, à cause de cette carence, la personne devient incapable de se connecter sur le plan émotionnel avec l’autre. Vous tomberez tous d’accord que ce schéma n’est pas l’idéal pour une relation épanouie et satisfaisante. De plus, les changements constants de ce neurotransmetteur affectent davantage l’humeur et les habilités physiques liées à l’activité sexuelle.

Découvrez également cette recette : Manque de libido : 7 superbes méthodes naturelles pour l’éviter !

La dépression, symptôme marquant d’un manque de sérotonine.

La dépression, symptôme marquant d’un manque de sérotonine.
Vous l’aurez compris, la sérotonine affecte beaucoup nos humeurs. Une baisse de cette substance chimique engendre une chute phénoménale de votre état d’esprit. De fait, il y a une étroite relation entre le développement de l’état dépressif et la sérotonine. Cette relation s’explique d’une part par le faible nombre de récepteurs disponibles de la sérotonine, et d’autre part par un taux sans cesse croissant de tryptophane, acide aminé qui régule la sérotonine. Avoir recours au sport est suffisant pour modifier positivement votre état d’esprit si l’état dépressif est léger. Par contre, pour des situations plus graves, un soutien médicamenteux est à envisager.

Des changements dans l’alimentation peuvent exprimer un manque de sérotonine.

Certaines personnes souffrant de dépression due à une baisse de sérotonine ont un goût prononcé pour les sucreries. Il est vrai que les bonbons, le chocolat… ont un impact positif sur les niveaux du neurotransmetteur, mais pour de brèves durées. Cette frénésie de sucrerie peut être prononcée avec des troubles compulsifs de l’alimentation. D’autres, par contre, mangent plus salé car leur organisme réclame plus de sodium qu’à l’ordinaire. Si ce changement alimentaire n’est pas contrôlé au fil des années, vous pouvez développer des maladies comme l’hypertension artérielle, le diabète, les maladies cardiovasculaires…

Alors, comment augmenter son taux de sérotonine ? Consommez des aliments riches en oméga-3 (poisson, saumon, noix, huile de graine de lin…), du chocolat noir, de l’avoine, de la banane, des œufs et surtout pratiquez régulièrement des exercices sportifs pour booster les substances du bonheur comme la sérotonine et la dopamine.

About Charline Charpentier

Charline Charpentier docteure en médecine et rédactrice en chef sur BonPasBon.com et membre dans l’association française médecins sans frontière.

VOIR ÉGALEMENT

manque de magnésium symptômes fourmillement

15 symptômes qui prouvent que vous souffrez d’un manque de magnésium!

Les gens s’intéressent d’habitude au manque de calcium ainsi qu’au manque de fer mais ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.