Manque de plaquettes : 8 conseils pour prévenir ce problème !

Le manque de plaquettes dans le sang est appelé thrombocytopénie ou thrombopénie. Ces cellules sanguines incolores et discoïdales aident le corps à assurer efficacement le processus de la coagulation sanguine. Elles permettent ainsi une coagulation normale grâce à la formation de croûtes. Découvrez 8 conseils pour prévenir efficacement la thrombocytopénie.

Manque de plaquettes

Manque de plaquettes : comment le prévenir en évitant les boissons alcoolisées.

Il est recommandé lorsqu’on veut éviter de souffrir d’un manque de plaquettes de ne pas boire de boissons alcoolisées. Sont comptés, les bières, les alcools forts comme le whiskey et les alcools plus doux comme le vin. En effet, l’alcool a un effet négatif sur la moelle osseuse, il peut détruire durablement les plaquettes présentes dans le sang. Ces boissons peuvent aussi pousser l’organisme à ralentir sa production de plaquettes.

Ainsi, les buveurs de boissons alcoolisées se retrouvent souvent avec des taux de plaques relativement bas qui s’étalent sur des périodes plus ou moins longues. Cette chute temporaire peut avoir des conséquences plus ou moins élevées lorsqu’elle est combinée à d’autres facteurs aggravants. Pour cette raison, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande une baisse drastique de la consommation d’alcool pour booster la production de plaquettes.

Manque de plaquettes : comment bien choisir ses médicaments pour l’éviter ?

De nombreux médicaments ont un impact négatif sur le taux de plaquettes dans le sang. Parmi ces derniers figurent en bonne place les AINSI. Il s'agit des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens comme le naproxène ou l’ibuprofène qui peuvent avoir pour effet de trop fluidifier le sang. Il est cependant important de discuter avec son médecin lorsque l’on désire arrêter un médicament qui aurait pour conséquence d'aggraver le manque de plaquettes.

Les anticoagulants qui peuvent aussi empêcher la moelle osseuse de créer suffisamment de plaquettes sont souvent les causes les plus courantes de thrombocytopénie. Les médicaments utilisés en chimiothérapie et les antiépileptiques sont aussi reconnus pour interférer négativement avec la production de plaquettes. D’autres médicaments comme les antibiotiques et des médicaments très utilisés comme la pénicilline sont aussi à la base de la baisse des plaquettes dans le sang.

Découvrez aussi cette recette : Manque de globules blancs : 12 signes qui le prouvent !

Manque de plaquettes : pourrait-on le prévenir avec la vaccination ?

Il est recommandé de se faire vacciner pour éviter des maladies qui poussent le corps à développer un manque de plaquettes. Il est donc conseillé de faire vacciner les enfants contre les maladies virales telles que la rubéole, la fièvre ourlienne, la varicelle et la rougeole. Ces dernières peuvent, lors de leur développement, faire baisser le nombre de plaquettes dans le sang. Il est donc préconisé de se faire vacciner contre ces maladies pour éviter que leurs symptômes ne causent une baisse du nombre de plaquettes.

Il est aussi recommandé de prendre le temps de discuter avec votre pédiatre pour connaître toutes les informations nécessaires sur le calendrier vaccinal de votre enfant. Avant de procéder à la vaccination, assurez-vous que l'enfant est en bonne forme physique.

Manque de plaquettes : quel est le rôle de la vitamine B9 ?

Si vous vous demandez comment augmenter les plaquettes avec l'alimentation, sachez qu’il est nécessaire de consommer des aliments riches en folate (vitamine B9).  Cette vitamine permet en effet à la moelle osseuse de produire des plaquettes en nombre suffisant pour aider le corps à remplir les fonctions essentielles. La concentration en folate nécessaire par jour est estimée entre 400 mg et 600 mg.

Des aliments comme le foie de bœuf, les légumineuses, les céréales fortifiées et les noix offrent un excellent apport quotidien en vitamine B9. L’acide folique boostera efficacement la moelle osseuse et aidera les plaquettes à accomplir pleinement leur rôle dans le processus de la coagulation sanguine.

Manque de plaquettes : c’est possible de le combattre avec la vitamine B12


manque de plaquettes cancer

La moelle osseuse a besoin d’être boostée pour permettre la production de plaquettes. La vitamine B12 agit comme un carburant pour la moelle osseuse. Elle permet ainsi une production à la fois quantitative et qualitative des plaquettes. La vitamine B12 entre aussi dans la formation des globules rouges qui sont essentiels pour aider l’oxygène à circuler dans le sang. Les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé montrent qu’une personne âgée a besoin d'en consommer 2,4 mg à 2,8 mg par jour.

Pour avoir cet apport journalier de vitamine B12, il est conseillé de consommer des produits d’origine animale. Les aliments comme le foie de bœuf, le poisson, les crustacés et les céréales fortifiées offrent un excellent apport de vitamine B12. Pour les végétariens et les végétaliens, il faudra des suppléments à base de vitamine B12 pour faire face au manque de plaquettes.

Manque de plaquettes : quel est le rôle des probiotiques ?

Pour éviter le manque de plaquettes, il est conseillé de cuisiner des repas préparés avec des aliments contenant des probiotiques. C’est le cas pour les produits comme le yaourt. Ils seront excellents pour donner une seconde vie à l’ensemble du système immunitaire. Les bactéries probiotiques seront donc d’un grand secours pour les personnes subissant les effets d’une baisse du taux de plaquettes.

Pour obtenir de fortes quantités de bactéries probiotiques, il est demandé de consommer des yaourts avec des bactéries vivantes, les laits et légumes fermentés et les produits composés de soja fermenté sont aussi à plébisciter. Ces aliments pour remonter le taux de plaquettes seront excellents pour soutenir la production croissante de plaquettes. Pour maintenir un bon état de santé, il est donc conseillé de manger régulièrement des aliments apportant un bon taux de probiotiques qui pourront agir sur la qualité des plaquettes.

Manque de plaquettes : comment le limiter avec les légumes et les fruits ?

baisse de plaquettes et alimentation

Les fruits et légumes contiennent des acides aminés et des vitamines qui participent activement au processus de formation des plaquettes sanguines. Ils boostent l’absorption des nutriments, des protéines et des vitamines nécessaires au bon fonctionnement de la moelle osseuse. Les antioxydants présents dans les graines de citrouille par exemple sont de parfaits inhibiteurs pour contrer les effets négatifs des radicaux libres et des toxines.

Les épinards sont une excellente source de vitamine K et de protéines qui aident à pallier le manque de plaquettes dans le sang. Elles permettent de limiter les saignements lors des blessures en favorisant l’augmentation des plaquettes et en optimisant la circulation sanguine dans les veines. Les principaux fruits et légumes recommandés sont la betterave, la papaye, les épinards, le maquereau d’Inde, la citrouille, les agrumes, la groseille…

Manque de plaquettes : est-il possible de le combattre avec les jus naturels ?

En cas de manque de plaquettes, plusieurs jus naturels sont conseillés à la consommation. Les jus de papaye, d’épinard et autres jus d’aloe vera ont un effet bénéfique sur l’organisme en général. Ils protègent les cellules sanguines en les purifiant des toxines qui peuvent causer leur dégénérescence. Ils apportent aussi des minéraux et des vitamines essentiels à la production des plaquettes.

Pour participer à la bonne santé des cellules sanguines, les nutriments empêchent les effets négatifs associés à la présence d’agents infectieux et de toxines dans le sang. Pour y arriver, les nutriments sont utilisés efficacement pour limiter les dommages subis par les vaisseaux sanguins. Un jus fait à base de pulpe ou de feuilles de papaye par exemple offre une protection active contre les troubles de la fonction plaquettaire.

Ne manquez pas de lire aussi cet article : 18 bonnes raisons de boire du jus de grenade quotidiennement !

About Charline Charpentier

Charline Charpentier docteure en médecine et rédactrice en chef sur BonPasBon.com et membre dans l’association française médecins sans frontière.

VOIR ÉGALEMENT

manque de magnésium symptômes fourmillement

15 symptômes qui prouvent que vous souffrez d’un manque de magnésium!

Les gens s’intéressent d’habitude au manque de calcium ainsi qu’au manque de fer mais ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.