Diabète de grossesse : comment le prévenir et le traiter ?

Selon les statistiques, le diabète de grossesse (appelé aussi diabète gestationnel) se déclare chez une femme sur 12 pendant la période de gestation. Ce type bien particulier de diabète n’est pas chronique car il disparaît naturellement suite à l’accouchement.

Dans cet article, BonPasBon vous donne une idée claire sur ce sujet afin de vous protéger contre ce type de diabète qui peut devenir chronique et présenter des risques pour la santé du fœtus s’il n’est pas bien suivi !

Diabète de grossesse : comment le prévenir et le traiter ?

Diabète de grossesse : définition

Le diabète de grossesse est une forme d’hyperglycémie qui apparaît dans la période de gestation (généralement à partir de la 24ème semaine de grossesse) et se traduit par une élévation du taux de glucose sanguin chez la future maman. En effet, ce diabète est dû à une résistance temporaire à l’hormone hypoglycémiante (insuline). Il disparaît d’une façon naturelle deux à trois semaines après l’accouchement.

Diabète de grossesse : symptômes

Dans plus de 70% des cas de diabète gestationnel, les femmes enceintes ne peuvent pas reconnaître les symptômes de ce trouble de santé car ils sont confondus avec ceux qui apparaissent durant la gestation. En effet, lorsque ces symptômes apparaissent, ils ressemblent aux symptômes habituels du diabète de type 1 et 2.

La femme enceinte peut ressentir un besoin incontrôlable d’aller uriner (jusqu’à 10 fois par jour ou plus). Elle peut également se sentir fatiguée tout le temps et avoir de légers maux de tête, en plus d’avoir une soif importante.

Diabète de grossesse : causes

Diabète de grossesse : causesLes mauvaises habitudes alimentaires sont la principale cause d’apparition d’un diabète gestationnel ou de grossesse. En effet, il existe d’autres facteurs de risque qui peuvent provoquer cette pathologie réversible et qui sont presque les mêmes qui augmentent le risque d’avoir un diabète type 2 :

  • L’âge de la maman : une grossesse à l’âge de 40 ans augmente considérablement les risques de développer un diabète gestationnel.
  • L’hérédité : si l’un des parents est diabétique, leurs descendants seront susceptibles de souffrir du diabète gestationnel.
  • L’obésité : les femmes qui présentent un indice de masse corporelle supérieure à 25 peuvent facilement développer des diabètes de grossesse.

La consommation d’aliments fortement sucrés, les états d’anxiété, le manque d’activité et le fait d’avoir déjà accouché d’un gros bébé, sont également des facteurs qui augmentent le risque de diabète de grossesse.

Comment dépister le diabète de grossesse ?

Le dépistage du diabète de grossesse se fait par un test sanguin qui s’appelle GP 75 et s’effectue généralement entre les semaines 25 et 28. Voici les étapes à faire :

  • La femme enceinte fait un premier test sanguin à jeun pour doser le glucose sanguin et mesurer la glycémie, la patiente doit n’avoir rien consommé pendant 7 heures au minimum.
  • La femme consomme uniquement une solution concentrée en glucose après la première prise de sang.
  • Une deuxième prise de sang s’effectue 60 minutes après la consommation de la solution glucosée.
  • Une troisième prise de sang s’effectue 120 minutes après la consommation de la solution glucosée.
  • Les valeurs mesurées sont par la suite comparées aux valeurs préconisées par la norme.
  • Le diabète de grossesse sera dépisté si les taux de sucre sanguin dosés pendant les trois prises de sang dépassent les valeurs de la norme.

Quelles sont les complications possibles du diabète de grossesse ?

Quelles sont les complications possibles du diabète de grossesse ?Un diabète de grossesse dépisté d’une façon précoce et traité convenablement n’aura normalement aucun effet négatif sur la santé de la maman ni celle du bébé. Par contre, si le diabète de grossesse ne se soigne pas, il pourra dans ce cas avoir des conséquences plus ou moins graves. Voici quelques exemples de complications possibles :

Chez la maman :

  • Elle peut être atteinte par plusieurs types d’infections d’origine fongique.
  • Infections urinaires.
  • Augmentation de la tension artérielle.
  • La femme enceinte sera capable plus tard de développer un diabète de type 2.
  • Un diabète de grossesse mal soigné augmente les risques d’hémorragies durant l’accouchement.
  • Des complications rénales peuvent apparaître chez la maman avant ou après l’accouchement.
  • Un accouchement par césarienne s’impose dans la majorité des cas à cause du poids élevé du fœtus.

Chez le bébé :

  • Un diabète de grossesse peut provoquer un accouchement prématuré et quelques fois une mort prénatale.
  • Jaunisse.
  • Hypoglycémie néonatale.
  • Augmentation du volume du liquide amniotique.
  • Problèmes de respiration chez le nouveau-né.
  • Augmentation excessive du poids du bébé.
  • Au cours de sa vie, le bébé peut être atteint par un diabète de type 2.
Comment prévenir le diabète de grossesse

Comment prévenir le diabète de grossessePour prévenir un diabète de grossesse, il faut suivre les règles hygiéno-diététiques suivantes :

  • La femme enceinte doit surveiller sa glycémie d’une façon régulière.
  • Il est important de limiter les apports caloriques si la femme enceinte est exposée à un diabète gestationnel.
  • Il est conseillé de consommer beaucoup de féculents, fibres, légumes et céréales.
  • Il est recommandé de faire une marche et de bouger régulièrement (sans faire d’activités fatigantes) même quand on est enceinte pour prévenir le diabète de grossesse.

Diabète de grossesse : questions et réponses !

Q : Le diabète gestationnel pourrait-il affecter la production du lait chez la maman ?

R : Non, ce type de diabète n’a pas d’effet sur la lactation chez la maman.

Q : Est-il conseillé de ne pas allaiter son bébé au sein avant la disparition du diabète de grossesse ?

R : Au contraire, les médecins conseillent aux mamans d’allaiter leur bébé au sein avant la disparition de ce trouble parce que l’allaitement naturel peut protéger le fœtus contre le diabète.

Q : Existe-t-il un régime spécial pour la femme allaitante avant la disparition du diabète de grossesse ?

R : Oui, la femme qui allaite ne doit pas consommer trop d’aliments sucrés, mais elle doit consommer beaucoup de fruits pour prévenir les risques d’hypoglycémie.

Q : Une femme qui a déjà souffert du diabète pendant sa première grossesse, devrait-elle forcément souffrir de cette maladie pendant les grossesses suivantes ?

R : Pas forcément ! Il est vrai que le risque va augmenter mais elle peut ne pas souffrir du diabète gestationnel au cours de sa deuxième grossesse si elle respecte de bonnes règles hygiéno-diététiques.

Q : Existe-t-il d’autres examens supplémentaires qui doivent être effectués par les femmes qui souffrent du diabète de grossesse ?

R : Oui, ce sont généralement le dosage de l’albumine, le dépistage de la rétinopathie et les examens des reins.

Q : Faut-il effectuer une échographie supplémentaire pendant la grossesse ?

: Il est conseillé de faire une échographie supplémentaire pendant le 8ème mois si la femme est atteinte par un diabète de grossesse, et ce pour s’assurer que le cœur du bébé n’a pas trop épaissi.

Q : Un diabète de grossesse impose-il forcément un accouchement par césarienne ?

R : Non, si le poids du bébé ne dépasse pas une certaine limite.

VOIR ÉGALEMENT

Médicaments diabète type 2 : quels sont les médicaments qui marchent ?

Médicaments diabète type 2 : quels sont les médicaments qui marchent ?

Lorsque l’organisme humain n’est plus capable à lui seul de réguler la glycémie, il est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.